Wellington Catholic Speaks Up!

Saturday, November 28, 2015

Wellington-Catholic-Speaks-UpSubmitted by Wellington Catholic District School Board

Like all Ontario school boards, Wellington Catholic District School Board is working to promote mental health and wellness among students through our three-year Mental Health & Wellness Strategy.

But to do so, we needed to know what issues students face so we can most effectively focus our programming and intervention. All school boards assess school climate every two years. As we approached our 2014-15 survey, we decided to redesign our school climate survey to include school climate topics, as well as student mental health and well-being.

We partnered with researchers from the Department of Psychology at the University of Guelph, who guided us through the process. We developed versions of the questionnaires for younger and older students, and for teachers, staff, and families. We piloted our surveys with groups of students, parents, teachers and staff to ensure we were asking the right questions in the right way.

After incorporating this feedback into the final questionnaires, we created Wellington Catholic Speaks up! – our first online, board-wide survey of school climate and mental health and well-being.

To promote the survey to the Wellington Catholic community, we did a number of things. A Grade 12 graphic design class helped us develop posters and bookmarks that we provided to every student. We wrote newsletter articles and posted reminders on the board website promoting the survey. We used school email lists, telephone blasts and Twitter accounts to encourage everyone to participate. We created a series of announcements schools could use during the week the survey was open.

The results were impressive. We heard the voices of Wellington Catholic and obtained an enormous amount of data. Next we had to put these important voices to work and turn them into actions.

Senior administration used the Board-wide data to identify some areas of focus for the 2015-16 Board Improvement Plan. Superintendents shared with principals their individual school results, to identify School Improvement Planning goals. The data provided us a baseline on wellness, specific mental health challenges and aspects of resiliency – and we will be able to compare future survey results, to assess the effectiveness of our early intervention and promotion programs. Data about serious mental illness were used to inform needs related to intervention and professional development of the social workers and youth workers who support students in schools.

Then we shared our findings with our staff and parent community through newsletters and presentations. We also shared the results with public health, mental health and other community partners, looking for patterns within their data on children and youth, as well as possible points of collaboration and intervention.

Of course there were lessons, too. We learned that we need to better engage the diverse community of parents and families every step of the process. This is what we are doing this year: in 2015-16, we are creating an advisory group of students, parents and staff to begin preparing for the second survey offering in 2016-17.

Overall, our first experience of using a survey to hear the voices of the Wellington Catholic community, and of turning these voices into action, was a success. Our next challenge will be to use the data collected over time to monitor the success of our initiatives and inform our planning and programming.

Over time, we will develop a meaningful and accurate understanding of student mental health and well-being, so we can continue to create safe, inclusive, and mentally healthy schools.

Saturday, November 28, 2015

Wellington Catholic Speaks-Up on March 2-6Présenté par le Wellington Catholic District School Board

Comme tous les conseils scolaires de l’Ontario, le Wellington Catholic District School Board travaille à promouvoir la santé mentale et le bien-être chez les élèves grâce à notre Stratégie sur la santé mentale et le bien-être de trois ans.

Mais pour ce faire, nous avons besoin de connaître les problèmes auxquels les élèves font face afin que nous puissions le plus efficacement ajuster nos programmes et interventions. Tous les conseils scolaires évaluent le climat scolaire tous les deux ans. En 2014-2015, nous avons décidé de modifier notre sondage sur le climat scolaire pour inclure des sujets tels que le climat scolaire, la santé mentale et le bien-être.

Nous avons collaboré avec des chercheurs du département de psychologie de l’Université de Guelph, qui nous ont orientés tout au long du processus. Nous avons créé des versions de questionnaires pour les élèves plus jeunes et plus âgés, et pour les enseignants, le personnel et les familles. Nous avons réalisé des projets pilotes en ce qui concerne nos sondages avec des groupes d’élèves, des parents, des enseignants et le personnel pour nous assurer que nous posions les bonnes questions, de la bonne façon.

Après l’intégration de cette rétroaction dans les questionnaires finaux, nous avons créé Wellington Catholic s’exprime! – Notre premier sondage en ligne sur le climat scolaire, la santé mentale et le bien-être à l’échelle du conseil scolaire.

Afin de promouvoir le sondage dans la communauté de Wellington Catholic, nous avons fait un certain nombre de choses. La conception graphique de la classe de la 12e année nous a aidé à créer des affiches et des signets que nous offrons à chaque élève. Nous avons écrit des articles de bulletins et publié des notes de rappel sur le site Web du conseil scolaire pour promouvoir le sondage. Nous avons utilisé des listes de courriels scolaires, des appels téléphoniques et des comptes Twitter pour encourager chacun à participer. Nous avons créé une série d’annonces que les écoles pourraient utiliser au cours de la semaine où le sondage sera lancé.

Les résultats ont été impressionnants. Nous avons entendu la voix de Wellington Catholic et avons recueilli une quantité énorme de données. Ensuite, nous avons dû mettre en œuvre les opinions importantes afin de les transformer en actions.

La haute direction a utilisé les données à l’échelle du conseil scolaire afin de déterminer certains domaines d’intérêt pour le Plan d’amélioration du conseil scolaire de 2015-2016. Les surintendants ont partagé individuellement leurs résultats scolaires avec les directions d’écoles, en vue de définir les objectifs du plan d’amélioration des écoles. Les données nous ont fourni une base de référence sur le bien-être, les défis spécifiques à la santé mentale et les aspects de la résilience; et nous pourrons comparer les futurs résultats du sondage, afin d’évaluer l’efficacité de nos programmes de promotion et d’intervention précoce. Les données sur la maladie mentale grave ont été utilisées pour faire connaître les besoins liés à l’intervention et au perfectionnement professionnel des travailleurs sociaux et des techniciens en éducation spécialisés qui soutiennent les élèves dans les écoles.

Ensuite, nous avons communiqué les résultats à notre personnel et à la communauté des parents par le biais des bulletins d’information et des présentations. Nous avons également partagé les résultats avec les organismes de la santé publique, de la santé mentale et d’autres partenaires communautaires, en cherchant des modèles dans les données relatives aux enfants et aux jeunes, ainsi que des points possibles de collaboration et d’intervention.

Bien sûr, il y avait aussi des leçons à tirer. Nous avons appris que nous devons mieux faire participer la communauté diversifiée des parents et des familles à chaque étape du processus. C’est ce que nous ferons cette année : en 2015-2016, nous créerons un comité consultatif qui comprend les élèves, les parents et le personnel pour commencer à préparer le deuxième sondage qui sera proposé en 2016-2017.

Dans l’ensemble, notre première expérience concernant l’utilisation du sondage pour entendre le point de vue de la communauté de Wellington Catholic et le transformer en action a été un succès. Notre prochain défi sera d’utiliser les données recueillies au fil du temps pour suivre le succès de nos initiatives et améliorer notre planification et nos programmes.

Au fil du temps, nous encouragerons la compréhension exacte et significative de la santé mentale et du bien-être des élèves afin que nous puissions continuer à créer des écoles sécuritaires et tolérantes qui favorisent la santé mentale.